vendredi 20 août 2010

Des chaperons de toutes les couleurs

Peut-être qu'en ce moment même vous êtes sur la plage au soleil en train de vous ennuyer grave (oui, avec votre ordinateur, pourquoi pas ? vive les technologies modernes !). Pour parer à l'ennui des vacances, je vous offre aujourd'hui un énorme pavé de 178 pages (avec des images, je vous rassure) qui a toutes les chances vous faire retrouver le sommeil au cas où vous l'auriez perdu !

Voilà, il s'agit d'un mémoire universitaire que j'avais composé il y a trois ans (lors d'une année folle où j'avais repris des études par correspondance tout en continuant de bosser). Ça parle du Petit chaperon rouge. Ou plutôt des petits chaperons ! Car saviez-vous que dans la production littéraire pour la jeunesse de ces dernières années, on trouve toute une tripotée de petits chaperons ? Des rouges, mais aussi des bleus, des verts et puis aussi des insolents, des qui-répondent-au-loup, des plus futés que Mère-Grand qui ne se font pas croquer au détour des bois ? Mon mémoire s'intitule Des chaperons de toutes les couleurs et a pour sous-titre : "les réécritures du Petit chaperon rouge dans la littérature de jeunesse contemporaine". C'est long et théorique, mais j'ai eu beaucoup de plaisir à faire ces recherches !
(La couverture est une reprise de l'album Mon chaperon rouge d'Anne Ikhlef et Alain Gauthier, publié au Seuil en 1998.)

Vous y trouverez, entre autres, Béatrice Poncelet (avec un chaperon adolescent presque sensuel), Benjamin Lacombe (dans un de ses premiers albums), Christian Bruel (qui n'a pas peur du rouge), Tony Ross (et ses dessins géniaux), Charles Perrault (of course !) et les deux frérots Grimm... mais aussi une version traditionnelle du conte populaire dans lequel la petite fille boit le sang de sa grand-mère (on faisait dans le gore à l'époque) et même ma version rien qu'à moi écrite avec mes dix doigts (allez directement à la page 168 si ça vous dit) !

Voilà, il faut cliquer ici pour voir la couverture et puis ici pour se taper le pensum !

Et en prime, je vous offre quelques images d'une de mes versions préférées du Petit chaperon rouge : la version de Nadja, publiée aux éditions Cornélius en 2005. Dans Chaperon rouge, collection privée, la génialissime Nadja (je suis fan de tous ses bouquins !) ré-invente l'histoire en dessinant les personnages sous forme de petites figurines. Vous savez, ces bibelots qu'on pose sur la cheminée pour soit-disant "décorer" ! Cela donne ça :
(c) Nadja, Editions Cornélius, 2005.

... Et puis ça avec un loup volant :
(c) Nadja, Editions Cornélius, 2005.

... et une scène qui fait peur :
(c) Nadja, Editions Cornélius, 2005.

... mais heureusement tout finit bien :


(c) Nadja, Editions Cornélius, 2005.

Bonnes lectures !

8 commentaires:

Bénédicte a dit…

Quel boulot !

Séverine Vidal a dit…

waouh... j'ai pas tout lu, mais déjà le sommaire est impressionnant ! C'était quoi comme diplôme ?

Agnès a dit…

Génial!!! je vais lire petit à petit!

Geisha Line a dit…

C'était un master 1 de littérature pour la jeunesse, à l'université du Mans !

Loutre a dit…

Oh quel chouette sujet ! (je vais le lire incessamment sous peu)

Clémentine B a dit…

waou ça m'a l'air très intéressant!

as-tu lu les livres de Jack Zipes sur les contes de fées et en particulier sur le Petit Chaperon Rouge? en particulier The Trials and Tribulations of Little Red Riding Hood. Il est venu donner une conférence dans mon université et il nous a passé des adaptations moderne du conte en films et dessins animés, c'était fascinant.

Geisha Line a dit…

Si vous lisez, revenez me dire ce que vous en pensez !

Clémentine > Oui, j'ai lu "Les contes de fées et l'art de la subversion" et ce bouquin m'a pas mal aidé. Zipes est très engagé... mais justement ça fait du bien de lire des livres comme ça !
J'aurais adoré le rencontrer !

Tatieva a dit…

Je suis raide diiiiiiiiiiiiiingue du Petit Chaperon Rouge et même d'autres couleurs ! J'en ai une douzaine de versions différentes dans mes rayonnages, j'en suis folle ! D'ailleurs, depuis une dizaine d'années, ça me trotte dans la tête curieusement, envie de l'illustrer à ma façon... ;-)
Merci de nous offrir tes réflexions chaperonnesques, je m'attèle à la lecture de ton pensum ! Quelle énergie, quel boulot ça a dû te demander...
Bravo aussi pour l'Oiseau Rouge... Belle rentrée que voilà !

Tatieva