mercredi 3 juin 2009

Auto-lapidation

Aujourd'hui, pour mon boulot, j'ai passé toute la journée dans un salon. Le hasard a fait que juste en face de moi se trouvait un éditeur à qui j'avais envoyé un manuscrit il y a quelques semaines. L'éditeur ne savait pas qui j'étais, mais moi je savais qui il était. Mais je n'ai pas osé l'aborder et me présenter.
Lapidez-moi, je le mérite. De toute façon, je ne mourrai pas de vos jets de pierre, puisque la timidité m'aura déjà étouffée bien avant !


7 commentaires:

berthe a dit…

Ce n'est pas moi qui vais te jeter la pierre si ça peut te rassurer. Je suis plus timide que gourmande, et si tu savais comme je suis très gourmande... on ne se refait pas.

San-tooshy a dit…

C'est dommage mais je suis comme toi donc...

Geisha Line a dit…

Alors là, les filles, si on fait un concours de gourmandise et de timidité, attention, car je risque de le remporter haut la main !!

estelle* a dit…

haaaa, il faudrait que ton coach te suive pas à pas...

Geisha Line a dit…

Ouais, ben mon coach n'était pas avec moi ! D'ailleurs, il va falloir que je négocie avec lui ses honoraires, car il ne fait pas trop son boulot en ce moment !!

Anna ziliz a dit…

c'est dommage effectivement, mais en même temps, peut être que c'est une autre personne qui aura lu ton travail ?… la prochaine fois dit le lui, vas-y ^^sur un ton léger, comme une annecdote ;) ça attirera son attentionpuisqu'il t'aura rencontré, c'est toujours un atout en plus ! bises.

L RG a dit…

Ce n'est pas toujours évident d'aborder les éditeurs, cela me stresse aussi!:/