lundi 26 octobre 2009

Sans gourmandise

Il y a quelques semaines, je me suis inscrite au Projet 7 "Tandem Jeunesse", m'engageant ainsi à écrire un texte sur le thème voté "Cuisines et gourmandises". Le projet est joli, puisqu'il s'agit de mettre en rapport des illustrateurs et des auteurs pour créer des histoires autour du thème choisi.
Le texte est à rendre samedi prochain. Alors dimanche dernier, je me suis dit que c'était le moment où jamais de me mettre à l'écrire (car en semaine, après les journées passées au bureau, mon cerveau ressemble à de la guimauve).
Je me suis installée devant mon ordinateur, négociant avec le chat pour qu'il vienne me servir de chaufferette (mais le traite a refusé, pfff). J'ai ouvert un fichier Word. Et j'ai regardé la page blanche :

Mots, où êtes-vous ? Où vous cachez-vous ? Une demie heure plus tard, les quelques mots que j'avais déposés sur mon fichier avaient été effacés par la touche "Suppr", ne franchissant pas la barrière de mon jugement.
Donc une demie heure plus tard, ma feuille blanche continuait de me fixer avec une effronterie insoupçonnable :
Mais au bout d'une heure, j'en avais marre d'attendre que ça vienne. Alors j'ai mis un bon coup du droit à ma conscience-jugement pour qu'elle se taise et, en quelques heures, j'ai écrit mon texte. Un texte que je retournais dans ma tête depuis plus d'un mois. Un texte fragile et un peu bancale comme son héroïne.
...Mais aussi un texte qui ne cadre pas avec le sujet ! Un texte que monsieur Moun a jugé dérangeant. Et, au vu de sa moue, cela ne semblait pas du tout être un compliment !

C'est que le thème ne m'inspire pas (vraiment pas). Lorsque j'étais enfant, je n'étais pas gourmande. Je n'aimais rien (pas les oignons, pas les tomates farcies, pas le petit salé aux lentilles, pas l'ail, pas les épinards, pas les champignons, pas les endives... et j'en passe) et il fallait toujours me faire des plats spéciaux, juste pour moi (du couscous avec que de la semoule, sans sauce ni légumes ; des spaghettis bolognaises sans sauce tomate, etc.). Aujourd'hui, j'ai appris à éduquer cultiver mon sens culinaire. Mais sans doute pas encore à inventer des histoires gourmandes !

Alors, d'ici samedi, j'ai trois options :
- trouver vite fait bien fait une idée pour écrire un autre texte qui, lui, me satisfasse (et qui respecte le thème) ;
- me désinscrire du projet et enfouir mon texte dans le tiroir du Grand Oubli ;
- poster mon texte tel quel et basta, tant pis pour ma fierté si aucun illustrateur ne veut l'illustrer.

Je refuse la deuxième option, car ce n'est pas mon genre de m'enfuir et baisser les bras.
Je n'ai plus l'illusion de trouver l'idée super que je n'ai pas eu jusque là et qu'il me faudrait inventer par miracle pour réaliser troisième option.
Alors il ne me reste que la troisième solution. Hum, pas facile...

11 commentaires:

estelle* a dit…

moi un texte dérangeant ça m'intrigue, je veux en savoir plus.....
ai lu ton précédent post (ou l'avant-dernier) avec un très très grand intérêt, avec un sourire qui s'élargissait au fur et à mesure de la lecture : tu as écrit exactement ce que je pense. on en avait discuté pour le jardin des secrets. mais c'est vrai que c'est PENIBLE et même juste INSULTANT, cette tendance à protéger les enfants, enrober de guimauve les propos, à juste faire des textes aseptisés, dans le même moule et sans intérêt! heureusement il y a encore des perles!!! (et moi j'adorais découvrir des "mots savants"
café maintenant!

Loutraki a dit…

J'ai hâte également de découvrir ton texte. Je me lance aussi en tant que grande débutante dans le projet 7 et partage aussi ton avis anti-guimauve (mais c'est pas facile facile de bien doser tous les éléments). Ton blog est très agréable à lire, ton histoire le sera, je n'en doute pas^^.

Berthe a dit…

Pas de souci, un illustrateur serait certainement charmé et peut-être même qu'ils vont se battre pour te choisir ;) Enfin, ton enfance aux goûts culinaires difficiles me rappelle ma fille, pourquoi pas une histoire avec un personnage qui n'est pas gourmand, qui n'aime rien,... ça existe la preuve ! J'ai hâte de te lire !

San-tooshy a dit…

Je vais te raconter une petite histoire : C'est l'histoire d'une écrivain(e) qui s'appelait madame Moun. Elle ne trouvait pas ses mots et puis un jour... Pourquoi ne pas parler de ton expérience : d'une enfant qui n'aimait rien ? Enfin je sais pas mais tout ce que je sais c'est que tu trouveras bien quelque chose.
Tout comme Estelle*, ton texte dérangeant m'intrigue. Aura-t-on un bout ?

Geisha Line a dit…

Estelle > Pour le texte "dérangeant", je devrais le poster ce week-end sur le forum du projet 7. Donc y'a plus beaucoup de temps à attendre !
Sinon, tout à fait d'accord avec ton commentaire. Je dirai en conclusion : les grands esprits se rencontrent, n'est-ce pas ?!!

Loutraki > Bienvenue ici ! J'espère ne pas te décevoir concernant mon texte !
Oui, ce n'est pas toujours difficile de doser. Pourtant, je pense que quand on s'adresse à des enfants tout est une question de nuances et de dosages bien évalués !

Berthe > Se battre pour me choisir ? ah ah, je demande à voir ça !!!
Une histoire avec un enfant qui n'aime rien ? Ah, c'est justement l'idée que j'ai pour mon 2e texte ! Je ne sais pas si j'aurai le temps d'écrire cette seconde histoire pour le projet 7 (et si j'en serai assez satisfaite pour la donner à lire) ! Mais j'espère que oui !

San-tooshy > Ah ah, je connais bien cette madame Moun dont tu parles !!
Oui, vous aurez un bout du texte "dérangeant" (et même le texte en entier) !
Merci de ta visite !

chicoumi a dit…

Perso, la 3eme option ne me dérangerais pas.
Y a vraiment aucune allusion, genre à un moment y a pas quelqu'un qui traverse la cuisine? :)

les croquis du loup a dit…

Ne te machine pas tant le cerveau que ça ... Met ton texte en ligne si tu ne parviens pas en écrire un autre ! Et qu'il soit dérangeant ... ca se trouve il ne sera pas si dérangeant pour tout le monde, et qu'il plaira à un(e) illustrateur(trice)... Lance toi ! En tout cas je te soutien à 100% ce ne doit pas être si facile que ça d'écrire, et c'est bien courageux de le faire alors moi je dis Bravo et continu !!!

Rebz a dit…

crois en toi Madame Moun.... et en ton texte :) .... moi aussi j'étais difficile pour la nourriture... sauf pour les dessert :) allez Madame Moun, t'as plein de soutien avec toi !! :)

Cserháti Hajnalka, Ojni a dit…

Je viens du forum! :) Je suis trés contente de lire ici les événements qui ont précédé ton histoire!
:)) Tu as cré une histoire trés excitant! Au premier coup j'ai trouvé un peu bizarr le poisson dans le ventre, mais tu l'as trés bien utilisé! Je pense que personne n'aurait pu inventer une solution plus réussite pour cette maladie, si nous voulons le nommer comme maladie. Je l'aime!

Geisha Line a dit…

Les croquis du loup > Voilà, mon texte est en ligne sur le forum ! Merci de tes encouragements !

Rebz > Merci beaucoup pour ton soutien Rébecca !

Ojni > Merci beaucoup pour ta réaction qui me touche ! Je suis contente de voir que tu as bien compris ce que j'ai voulu faire avec ce texte ! Je voulais surprendre au premier abord, et aborder un sujet lourd et délicat de façon un peu détournée, sans nommer directement les choses avec des mots médicaux qui font peur.

Cserháti Hajnalka, Ojni a dit…

Oui! Tu l'as réussi bien! Chapeau encore une fois! :)