vendredi 30 octobre 2009

Le petit poisson de Brune

Finalement, j'ai choisi la troisième option et j'ai mis en ligne mon texte pour le "Projet 7 Tandem Jeunesse" ! Le texte peut être lu ici (pour ceux qui sont inscrits au projet).
Voici ci-dessous le début du texte... Ceux qui veulent connaître la suite peuvent m'envoyer un petit mail !


Le petit poisson de Brune

Brune aime sentir l’odeur du clafoutis aux cerises de Maman qui cuit dans le four et croquer dans les grosses frites salées de Mamie.

Brune aime plonger dans l’océan, se laisser flotter à la surface de l’eau et regarder les nuages qui défilent dans le ciel.

Brune aime grimper sur les genoux de Maman et l’entendre lui murmurer à l’oreille « Ma toute petite ». Elle aime se serrer dans les bras de Papa et l’écouter l’appeler « Mon petit bébé ».

Dans deux mois, ce sera l’anniversaire de Brune.

− Une année de plus pour ma toute petite ! soupire Maman en mettant sa tarte dans le four. Dis-moi, je vais devoir t’appeler maintenant « Ma toute grande » !

Maman s’assoit, essaie de hisser Brune sur ses genoux.

− Ah, ma toute grande, tu es devenue trop lourde, je ne peux plus te porter !

À défaut de donner un câlin, Maman dépose un bisou sonore sur le front de Brune. Puis son regard semble se perdre dans le vide, loin, très loin dans le passé. Mais très vite, ses yeux reviennent se poser sur Brune.

− Tu veux une cerise, ma grande ?

De la tête, Brune fait non.

− Non, dit Brune, je n’ai pas faim…

Cet après-midi, à la plage, Brune s’est assise sur son rocher préféré. Longtemps elle a regardé ses jambes remuer l’eau transparente de l’océan. Puis elle a plongé dans l’eau.

Il y a du vent aujourd’hui. Comme les nuages défilent vite dans le ciel ! Brune ferme les yeux. Elle sent son corps flotter doucement au fil de l’eau, délicatement remué par les petites vagues.

Mais une vague plus forte vient secouer Brune. La fillette tousse. Elle a avalé un peu de mer. Juste un petit peu. Juste assez pour sentir sur ses lèvres la saveur salée de l’océan.

Brune nage jusqu’à son rocher. Elle se laisse sécher au soleil. Puis elle oublie.

Depuis qu’elle est rentrée de la plage, Brune a une drôle de sensation au fond du ventre. Dans le miroir de la salle de bain, elle se regarde. Mais on dirait que ça bouge, là dedans ! Brune pose les mains sur son ventre. Là, sous la peau, ça fait des vagues. Là, dans le ventre, ça fait des plongeons. Là, derrière le nombril, ça fait des bulles.

Là, dans le ventre de Brune, il y a un petit poisson !

Un poisson tout tout petit. Oh, encore bien plus petit qu’une sardine, c’est certain ! Un poisson qui nage en rond et fait des bonds dans son estomac. Un poisson secret qui ne se laisse pas facilement attraper.

− Bonjour, petit poisson ! dit Brune, un peu intimidée.

Le poisson ne répond pas. Mais Brune entend dans son ventre un petit « splach ! »

Brune sourit.

− Petit poisson, es-tu gentil ?

Le petit poisson ne répond pas. Mais Brune le sent tourner dans son ventre. Il tourne en rond. Brune ne sait pas pourquoi, mais cela la rassure, cette étrange présence au fond d’elle-même.

− Petit poisson, tu es mon secret !

Brune a décidé. Elle ne parlera à personne du poisson qui nage en rond au fond de son ventre.


[...]

10 commentaires:

Séverine Vidal a dit…

Dérangeant, je ne sais pas, mais original et singulier, oui. ET puis, c'est bien d'être dérangé, non ? Je préfère ça à toutes les histoires culcul qu'on lit partout, non ? Les enfants adorent être
dérangés. Ton histoire, moi, j'ai envie d'en savoir la suite mais j'peux pô, chui pas inscrite....

Agnès a dit…

Oui! Très original! Bravo!
J'aime beaucoup ton style poétique! Et tu n'auras, je pense, aucun problème pour te faire choisir.
Moi je ne peux pas lire la suite car je ne suis pas inscrite non plus :-(

agdoalto a dit…

Et pour faire suite à ton article "Les possibles";
je suis complètement d'accord avec les commentaires. Les histoires "gnangnan", il y en aura toujours beaucoup trop. Donc, bravo aux auteurs qui ont le courage d'écrire des textes dignes de cet art.

Maëlle Delavaud-Couëdel a dit…

Bonjour à toi !
Je trouve tes textes vraiment très beau, j'ai bien fais de venir faire un tour sur ton blog, ton univers me parle beaucoup! Moi, je suis inscrite au projet 7 donc je n'ai pas trop le droit de t'en dire plus (quoique sa me brule les lèvres !), je me permets juste de te dire que je pense que tu t'inquiète pour rien au sujet de ce texte... (non, non, je n'en dirait pas plus...!)

L RG a dit…

Très très chouette, il m'a bcp touché ton texte...

Geisha Line a dit…

Merci pour vos commentaires enthousiastes ! Cela me touche beaucoup !
Encore quelques jours à attendre avant le choix des binômes !

Séverine Vidal a dit…

D'après ces commentaires, j'ai l'impression que l'auteur qui doute sera bientôt rassurée sur son talent d'écriture, non ?

San-tooshy a dit…

Tu m'épates tout le temps. Et oui, tu t'inquiète trop souvent. Moi je ne trouve pas ça dérangeant. As-tu l'habitude de lire de la littérature asiatique ? parce que, moi qui en lit beaucoup, je sens un petit quelque chose d'asiatique en particulier japonais : la poésie, le mystère, l'étrangeté...

Geisha Line a dit…

Séverine > "Je doute, donc je suis", telle est ma devise (comme dit l'autre) ! Donc je n'en finirai jamais de douter à mon avis !

San-tooshy > Je ne suis pas la seule à m'inquiéter, dis-moi ! Oui, je lis pas mal de littérature asiatique en ce moment ! Ça me fait plaisir que tu me dises que tu vois là une certaine influence !

SUMI LES TOILES a dit…

Je suis contente d'avoir pu lire un extrait de ton texte (j'ai des problèmes de connexion pour le forum).
Je dois dire qu'il est très intrigant; j'ai hâte de connaître la suite, et peut-être que j'aurais le temps de te proposer une petite illustration...