vendredi 17 juillet 2009

Doudouche, t'es passé où ?

Il y a quelques semaines, Kaji et moi avons formé le projet de nous lancer toute les deux dans l'écriture d'une histoire. Elle aux crayons (pleins de couleurs) et moi au clavier (de l'ordinateur).
J'ai proposé à Kaji de lancer une idée d'histoire (j'aime bien partir des idées des autres : ça emmène toujours vers de chouettes chemins auxquels je n'aurais pas pensé toute seule !). Comme pour un jeu de cour de récréation, Kaji m'a dit : "si on disait que c'était l'histoire d'une petite fille qui aurait perdu son doudou et qui irait le chercher dans la forêt ?" J'ai répondu "OK !", mais en ajoutant : "et si on disait que la forêt était..." Kaji a répondu du tac au tac : "OK !", puis a ajouté : "et si... et si... ?" Et moi j'ai répondu "et si alors...". Au final, après plusieurs messages échangés, nous avions complètement abandonné l'histoire du doudou perdu et échafaudé une toute autre histoire se passant dans une forêt avec un grand arbre malicieux. Diantre ! les voies de l'imagination ne sont décidément pas contrôlables !

Mais au moment d'écrire mon histoire de l'arbre, grand trou noir dans mon inspiration ! J'aimais l'histoire imaginée, mais ce que j'écrivais ne me plaisait pas du tout (mais vraiment pas du tout). Alors j'ai laissé reposer. Plusieurs jours, plusieurs semaines.

Pendant ce temps-là, l'histoire de l'arbre a pas mal stagné, mais l'histoire du doudou perdu, elle, est revenue me hanter ! Oui, l'idée de départ de Kaji, que nous avions complètement détourné à force de "et si ?"

Je n'ai pas laissé de côté le projet d'écrire l'histoire du grand arbre et de la forêt. Mais en attendant, j'ai laissé venir l'histoire du doudou perdu. Les mots sont venus facilement sur mon clavier. J'ai envoyé l'histoire à Kaji... et elle a aimé !

Alors voilà, j'ai l'honneur de vous présenter le doudou perdu qui s'est un peu égaré dans les méandres de notre imagination. Il s'appelle Doudouche et il a une bonne bouille bien sympathique, vous ne trouvez pas ?!
Merci Katia !

1 commentaire:

berthe a dit…

Une petite tasse de thé t'attend chez moi :)