mercredi 2 juin 2010

Dans le sac

Ces jours derniers, j'essaie de me remettre à la couture. Mais la grosse bête poilue qui vit chez moi (non, il ne s'agit pas de monsieur Moun !) s'évertue à vouloir tester le matériel de façon inopinée. On n'est pas aidé, vraiment !Il était temps pourtant de ressortir la machine à coudre. Le travail manuel est un des meilleurs moyens que je connaisse pour occuper sainement mon esprit. Car lorsque mes doigts cousent, ils sont bien obligés d'accaparer ma tête (par des questions éminemment importantes du style : "A combien de centimètres faire l'ourlet ?"), et du coup ma tête a bien trop de choses à faire pour avoir encore le temps de se prendre la tête justement.

Et ce qui me prend un peu la tête en ce moment (quand je ne couds pas), c'est ce roman à paraître en septembre. Il n'a toujours pas de titre officiel, mais on est peut-être sur la bonne voie (merci, au passage, à ceux qui m'ont fait des propositions !). Je dois relire le tapuscrit avant que le texte soit envoyé en composition et c'est vraiment terrible. comme expérience ! Car évidemment, je trouve vraiment nul ce que j'ai écrit et je soupire en me répétant "Mais comment ça se fait que des gens acceptent de publier ça ?" Monsieur Moun trouve que je suis décidément très bizarre d'avoir des réflexions de ce type. Mais bon, la vérité, c'est que je crois que je suis un peu intimidée par tout ça : une publication, c'est un petit peu une mise à nu, non ? Cela me fait tout bizarre de penser que des gens vont lire ce que j'ai écrit. J'ai dans un coin de ma tête la hantise de décevoir...

Mais bon, retournons à la machine à coudre, c'est préférable. Et mettons la tête dans le sac, comme le chat !

12 commentaires:

Hajnalka Cserháti, Ojni a dit…

:) Mon amie appelle la couture á une thérapie. :) Mais c'est vrai, ca peut fait du bien. Et comme je le vois, ton chat l'aime, lui aussi. :D :P

Bravo pour ta parution. Je ne m'étonne pas de tes seniments; je sens la méme chose quand je revois mes dessins crés il y a longtemps...

Mais alors ton prochain roman sera encore meiux!!! :))

Hajnalka Cserháti, Ojni a dit…

pas fait, mais faire du bien...

valy a dit…

Oui, on se sent mis à nu! Moi aussi j'ai toujours peur que ce que j'écris est nul...Allez bonne couture et bravo pour cette parution, un roman en plus, c'est trop fort!!!

agdoalto a dit…

hihi! qu'est ce qu'elle ressemble à mon chat!
J'ai oublié dans mon commentaire précédent, bravooooo pour cette prochaine parution! un roman, ouah!!!
et tu as une très belle plume, alors, oui, c'est normal que l'on veuille te publier!

Rebz a dit…

je me retrouve complètement dans tes mots.. et ça me "soulage" presque de te lire, parce que ces sentiments sont partagés par beaucoup de monde... ne t'inquiète pas, s'ils ont juger bon de l'éditer, c'est qu'il le mérite amplement ! des bisous pour toi ! et encore tout plein de félicitations !

Geisha Line a dit…

Ojni > C'est vrai, la couture c'est un peu une thérapie ! Mais heureusement, on n'a pas besoin d'être malade pour se mettre à coudre !

Valy > Oui, pareil pour moi ! C'est plus facile d'avoir un regard objectif sur les autres plutôt que sur soi !

Agnès > Bien vu : tel maître, tel chat !! Et merci pour le compliment !

Rebz > Hé bien ça me rassure aussi ! Je me demande toujours si je suis la seule à me poser plein de questions comme ça !

Merci à toutes de votre passage par ici !

San-tooshy a dit…

C'est un peu ton échappatoir comme moi avec la peinture. Parfois il y a cette petite voix vilaine qui nous fait dire et penser qu'on est des bons à rien. Et pourtant dans ton cas, je rejoins monsieur Moun, tu as une réelle écriture avec un style et tu n'as pas avoir honte. En tout cas, il ne reste plus qu'à attendre et attendre notre jugement à la lecture.

Katia JOYE a dit…

Oh comme je te comprends ! Ça me ferrait flipper aussi... mais tu as un réel talent qui demande qu'à s'exploser au grand jour !!! Alors, je ne me fais pas de soucis pour toi !

estelle* a dit…

ha oui, ces moments qui devraient être une GRANDE joie et qui se transforment en IMMENSE APPREHENSION... monsieur Moun est un SAINT, merci d'être là pour te pousser et pour que nous puissions en profiter!!!

Geisha Line a dit…

San-tooshy > Merci ! Allez, la petite voix, on lui tord le cou !

Katia > Merci de ta confiance !!!

Estelle > Monsieur Moun "un saint" !! Ouh là là, faut pas lui dire... il pourrait le croire ! (et ma vie serait un enfer !)

Séverine Vidal a dit…

Alors pour ce titre, tu nous dis ?
On a hâte de te lire !
Bizz

Sandrine a dit…

Moi bizarrement, ça me l'a pas fait pour le premier texte publié mais pour le deuxième, quand j'ai vraiment pris conscience qu'il y avait un public derrière. Et là, gros stress !
Bravo en tout cas pour ce roman, toutes tes inquiétudes vont retomber quand tu auras eu l'écho de tes premiers lecteurs !
Et vive la couture ! Pff... Ça fait des mois que je veux ressortir ma machine et j'ai toujours pas eu (pris) le temps !