mercredi 25 mars 2009

La tête vide

C'est étrange ce sentiment que j'ai souvent de ne contrôler ni mes émotions, ni mes pensées. Depuis quelques jours, j'ai l'impression d'avoir la tête vide. Comme dans les dessins animés où, lorsqu'on tape sur la tête d'un personnage, on entend un bruit creux et sonore. Depuis deux-trois jours, il n'y a aucune idée dans ma tête, pas d'histoire, pas d'images. Rien ! Il y a bien une petite histoire qui m'est apparue d'un coup il y a une quinzaine de jours... mais je n'arrive pas à me concentrer sur elle et, lorsque j'essaie de faire avancer les idées, celles-ci piétinent et tournent sur elles-mêmes sans bouger d'un poil.

Mais ce n'est pas grave ! Je suis presque convaincue que ma tête saura bientôt à nouveau se remplir d'idées. En attendant, je me repose. Et ça fait du bien.

Comme ma tête est vide, j'en profite pour l'emplir de tout, de rien...
J'y fais entrer les jolies fleurs roses du printemps :

Je marche le nez en l'air, les mains dans les poches et je cherche des haikus... Je pense :
Le froid piquant du printemps
Je compte 7 syllabes, mais je n'arrive pas à trouver les deux autres vers à 5 syllabes. Tant pis, ce n'est pas grave. Ma tête est vide, mais pas mes yeux.

Je continue d'avancer sous les arbres fleuris et je rêve à mon voyage asiatique qui, dans une semaine à peine, viendra emplir ma tête de mille saveurs, mille couleurs, mille musiques... et peut-être, à nouveau, mille idées.


1 commentaire:

San-tooshy a dit…

c'est dur dans ces moments où l'on va pas bien et où rien ne vient mais peut-être que ton voyage te changera les esprits. Parce que, mine de rien, regarder sa boîte mail et son blog ça use. Dis donc, tu pars longtemps. Ca va être un beau voyage. Je suis sûre que ta tête reviendra. Tiens, je te donne une piste d'histoire : c'est l'histoire d'une auteure qui n'arrivait pas à écrire. A chaque fois qu'elle écrivait, les mots s'envolaient de la feuille et s'enfuyaient par la fenêtre. Elle a du traverser le monde pour retrouver ses mots.